Egalité Homme - Femme

Accueil » Projets » Egalité femmes / homme

%

de collaboratrices

%

sociétés concernées en conformité

%

de femmes aux postes d'encadrement

Egalité salariale entre les femmes et les hommes

Les entités du groupe Propertis sont très engagées dans la lutte contre les discriminations et l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans le monde du travail est un engagement fort du groupe. En effet, c’est un des piliers de la qualité de vie au travail et de la cohésion sociale en entreprise qui a un impact sur le bien-être des salariés ainsi que sur la performance des entreprises.

Avec un taux d’embauche moyen des femmes de l’ordre de 58% pour environ 1000 salariés employés au sein des 6 sociétés du groupe, le groupe Propertis fait plutôt bonne figure. Ce taux s’élève à 64% dans la branche propreté du groupe.

Quant aux très bons résultats obtenus par les entités concernées par calcul de l’index d’égalité homme – femme, ils sont le reflet de l’engagement de Propertis à lutter contre les inégalités hommes – femmes. Ainsi, JLP Services, Thiebat et SPN Net obtiennent une note au-dessus de 97 / 100  à l’exception de Lavandière dont le léger retard est dû à une collaboration plutôt masculine.

Pour autant, l’amélioration continue de ces résultats est un objectif affirmé visant à tendre vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

L’égalité homme – femme est un pilier de la qualité de vie en entreprise. Elle garantit la cohésion sociale au travail et impacte le bien-être des salariés et la performance des entreprises.

Une initiative gouvernementale
luttant contre les discriminations sexuelles

Pour supprimer les écarts non justifiés entre les sexes sur la rémunération, le recrutement et l’évolution de carrière dans le monde professionnel, le ministère du travail a instauré un index d’égalité hommes-femmes pour amener le monde professionnel au progrès social attendu par le gouvernement.

Cet index, rendu obligatoire pour toutes entreprises de plus de 50 salariés en 2020, doit faire l’objet d’un affichage public et obligatoire chaque année avant le 1er mars. Afin d’obtenir leur note, les entreprises doivent calculer et publier l’index sur leur site internet et communiquer le résultat à leur CSE ainsi qu’à la DIRECCTE.

Lorsqu’une entreprise obtient un index inférieur à 75 points, celle-ci doit mettre en place des mesures afin de les atteindre dans un délai de trois ans. En cas de non mise en œuvre des mesures, ou d’inefficacité de celles-ci, l’entreprise peut se voir fixer une pénalité financière qui peut aller jusqu’à 1% de sa masse salariale annuelle.  

Composé de cinq critères, le calcul de l’index permet d’évaluer les inégalités entre Hommes et Femmes et de noter sur 100 les entreprises :

  • L’écart de rémunération entre les hommes et les femmes (40 pts)
  • L’écart de répartition des augmentations individuelles (20 pts)
  • L’écart de répartition des promotions uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés (15 pts)
  • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé maternité (15 pts)
  • La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations (10 pts). Afin d’obtenir ces points, l’entreprise devra compter au moins 4 femmes parmi ses 10 salaires les plus élevés.

Le saviez-vous ?

Depuis 2014, le nombre de salariés dans le secteur de la propreté ne cesse de croitre. La propreté est un des secteurs d’activité où les femmes sont plutôt bien représentées.

En effet, une enquête sectorielle de 2019 du « Monde de la Propreté » sur l’exercice de 2018 indique que :

  • 2/3 des personnes travaillant dans le secteur de la propreté sont des femmes.
  • 71% des femmes sont agents de service
  • 50% des femme exercent au poste de chef d’équipe.
  • Les hommes sont en revanche majoritaires sur les postes de cadres.
  • 28% des entreprises de propreté sont dirigées par des femmes.

D’après l’INSEE, la part de femmes dans le secteur de la propreté est d’environ 65%, contrairement à la moyenne européenne qui est, elle de 73%.